Faites votre radio librement !

Ce nouveau site est un lien entre vous et la banque de programme Sophia Radio France. Sophia évolue, Sophia change, mais Sophia reste toujours fidèle à la qualité des programmes que nous vous proposons.

Nous venons d’accueillir dans l’équipe Marine Périat, que vous entendez dorénavant sur l’antenne dans les chroniques horoscope et choix TV. Elle sait parfaitement nous emmener avec elle de sa voix chaude et intimiste. Nous lui souhaitons la bienvenue. Retrouvez là en vidéo dans cette page !

Nombre d’entre vous ont pu échanger avec Stéphanie Veaux, notre nouvelle responsable commerciale. Arrivée depuis le mois de février, elle a eu à cœur de prendre contact avec vous afin de mieux vous connaitre. Vous avez pu découvrir une interlocutrice professionnelle, attentive et présente auprès de vous.

Autour d’une équipe solide et sympathique de journalistes,  chroniqueurs et personnels administratifs et techniques, Sophia vous offre le meilleur du savoir-faire et du talent des collaborateurs du premier groupe de radio français, Radio France.

A la veille du lancement de notre grille d’été, toute l’équipe vous souhaite de belles performances pour votre radio.

La mosaïque de Bazaines


On nous le demande souvent : à quoi correspond ce chemin pavé de bleu dans la communication de Sophia Radio France ?

Historiquement, Sophia Radio France a été longtemps installée dans le foyer B de Radio France. Dans lequel on peut admirer une mosaïque de Jean Bazaine, l’Envolée Musicale, créée à la construction de la maison de la radio en 1963.
Et reprise par Sophia…

Cette mosaïque couvre l’intégralité d’un pan de mur du foyer B, dans la partie arrière gauche de la Maison de la radio

Rugueuse, pressée en ses rythmes qui évoquent la forêt, l’écorce, la roche travaillée par l’onde, la mosaïque de Jean Bazaine, réalisée en 1963, en collaboration avec les mosaïstes Melano et Guardigli, tous deux originaires de Ravenne, accroche la lumière grâce à l’orientation des éléments, émaux, pierres, marbres, onyx et dalles de verre qui la composent. Quatre mois ont été nécessaires à sa pose.

« L’envolée musicale » de Jean Bazaine © ADAGP, Paris, 2016

Jean Bazaine

Né en 1904 à Paris, Jean Bazaine fréquente l’Ecole des Beaux-Arts où il est l’élève de Paul Landowsky ainsi que les cours de l’historien d’art Henry Focillon à la Sorbonne.
Après sa première exposition en 1932, s’étant affirmé comme un peintre de la «non figuration», il participe en 1941 à l’exposition «Vingt jeunes peintres de tradition française», s’opposant à la politique culturelle vécue sous l’occupation en France.
Après les natures mortes, la figure humaine, les paysages, les arbres, il oriente sa recherhe vers les éléments : eau, terre, feu, air. En 1937, il s’intéresse au vitrail et réalisera, par la suite, de nombreuses œuvres pour cette destination, notamment pour la cathédrale de Saint Dié en 1948.
Après 1968, son travail s’attache à la lumière. Pour Bazaine, on ne fait pas la peinture que l’on veut. Il s’agit de vouloir jusqu’au bout la peinture que l’on peut, celle que veut l’époque.

En savoir plus sur les œuvres d’art de Radio France : http://www.maisondelaradio.fr/les-oeuvres-dart-de-la-maison-de-la-radio-0