Ils disent de nous…

Jean-Baptiste Tuzet, président de Crooner Radio nous parle de sa relation particulière avec Sophia, septembre 2017.

La relation que j’ai avec SOPHIA est sentimentalement forte : en tant que véritable « enfant du service public », après avoir fait mon éducation radiophonique à France Inter dès l’âge de 24 ans, et ce pendant une bonne vingtaine d’années (pour la petite anecdote j’ai « grandi » dans la maison aux côtés de camarades tels qu’Eric Duval Valachs, aujourd’hui directeur de SOPHIA !), je suis ensuite parti de la maison Ronde pour créer, sous l’impulsion de mes anciens patrons du service public tels que Michel Boyon (le créateur de Sophia si mes souvenirs sont bons), une nouvelle radio française et monégasque de grande variété internationale nommée « CROONER RADIO ».
Aujourd’hui cette radio privée destinée aux CSP+ évolue, selon le calendrier du CSA, vers un déploiement sur les villes de France en numérique Hertzien grâce au DAB+, plus connu en France sous l’appellation RNT (équivalent de la TNT pour la radio).
Ces nouveaux auditeurs, équipés de récepteurs nouvelle génération installés d’origine dans leurs véhicules haut de gamme, écoutent donc Diana Krall ou Michael Bublé avec un son qualité CD et de belles images sur l’écran central de leur tableau de bord.
Ce public exigeant souhaite, même en musique, être informé par des flashs info de qualité, sinon il part ailleurs pour rester connecté avec l’actualité.
C’est donc pour moi aujourd’hui une grande fierté que de pouvoir associer à ma radio cette qualité « service public » de l’information au travers de flashs de 2 mn et de deux journaux de 6 mn bénéficiant des correspondants étrangers de notre belle et grande maison de Radio France pour qui j’aurais toujours un sentiment d’appartenance. Merci à toute l’équipe qui fait cette belle information.


Micro tendu à Radio Nord Bretagne, radio du pays de Morlaix résolument tournée vers la vie locale : Le financement notoirement insuffisant des radios associatives oblige ces dernières à toujours plus d’imagination, d’inventions et de créativité pour que les auditeurs y trouvent à la fois le lien social propre à la proximité qu’ils recherchent et l’ouverture sur le monde et la modernité qui fait d’eux des citoyens à part entière. C’est face à ce constat que Radio Nord Bretagne diffuse les chroniques proposées par Sophia. Ceci nous permet de dégager du temps afin de permettre aux équipes une plus grande disponibilité pour s’intéresser de plus près à la vie locale et produire plus de contenu local.Ainsi, la diffusion des chroniques Sophia nous permet, paradoxe seulement apparent, de faire plus et mieux sur le plan local et de mieux remplir notre mission de communication sociale de proximité.
Jean-René Le Houerou
, président, juin 2017.